Eric Alkemade

Eric Alkemade, dit Monsieur Taupe

 

Eric Alkemade a 51 ans et habite Lavaux-Sainte-Anne, dans la province de Namur.

Jusque-là, rien de bien original.
Et pourtant, cet homme exerce un métier à part : il est chasseur de nuisibles.

En ce matin frisquet d’octobre, Monsieur Taupe, comme on le surnomme, a rendez-vous à la citadelle de Dinant. Le bâtiment en pierres est accroché à un éperon rocheux, 100 mètres au-dessus de la Meuse. Pour y accéder ou pour revenir à la terre ferme, il y a deux solutions : emprunter les 408 marches ou prendre le téléphérique.

"Les fouines viennent bouffer les câbles du téléphérique. Il y a déjà eu deux pannes. J’en ai pris une il y a trois jours.
Par précaution, je continue à piéger. S’il y en a une deuxième, je la prends." C’est donc d’un pas franc qu’Eric, habillé d’un pantalon et d’un pull kaki, dépasse les touristes de la citadelle et se glisse dans une des cabines, au-dessus du vide.

Le voyage vers la vallée de la Meuse ne dure que quelques minutes. Déjà, les portes s’ouvrent, et Eric grimpe le long d’une infrastructure métallique sur laquelle la cage est posée.

"J’ai 51 ans mais je dois avoir la souplesse d’un type de 25 ans", crie-t-il. Malgré le pigeon qui sert d’appât, le piège est vide. Il restera en place.

Direction maintenant les anciennes geôles de la citadelle de Dinant. C’est ici, dans une salle voûtée, que deux vieilles voitures d’attelage, entièrement restaurées, sont exposées. Enfin, entièrement restaurées, c’est un bien grand mot Les sièges en cuir ont été éventrés, laissant apparaître la mousse blanche. Le coupable ? La fouine, encore elle.

Contacter Eric Alkemade

 

 

Eric Alkemade, Monsieur TaupeEric Alkemade, Monsieur Taupe Eric Alkemade, Monsieur Taupe

Les débuts de Monsieur Taupe

Les débuts de Monsieur Taupe Les débuts de Monsieur Taupe

Haut de la page