Les taupes

Votre beau jardin ressemble à un champ de bataille ?

Ce n'est pas d'un jardinier dont vous avez besoin, mais d' un taupier...

Originaires des régions tempérées de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Nord, les taupes préfèrent les sols meubles (sols qui se fragmentent aisément), comme ceux des jardins et des pelouses. On peut les considérer comme des animaux utiles puisqu'elles s'alimentent non seulement de vers de terre, mais aussi de limaces, de vers blancs, d'insectes et de larves d'insectes. Certaines d'entre elles mangent même de petits serpents et des souris. Malgré les avantages qu'elles présentent, les taupes n'ont pas la faveur de la plupart des jardiniers.

Il y a deux types de galeries creusées par les taupes:

  1. Les galeries superficielles temporaires où la terre soulevée forme un long renflement. L'animal utilise ces galeries pour s'alimenter à quelques reprises, puis les abandonne.

  2. Les galeries profondes desquelles l'animal doit extraire de la terre et qui forme des monticules. L'animal s'en sert principalement pour y établir son logement.

Biologie

Les taupes sont des insectivores. Bien qu'on les prenne souvent à tort pour des rongeurs, leur biologie et leur comportement diffèrent de ces derniers. En général, les taupes ne mangent pas les plantes, bien que certaines d'entre elles peuvent manger des tubercules ou des racines de plantes maraîchères. Elles se nourrissent plutôt de vers de terre (leur aliment préféré), de larves d'insectes et d'arthropodes (animaux invertébrés dont le corps est formé de pièces articulées, p.ex., crustacés et insectes).

Les taupes demeurent actives le jour et la nuit toute l'année. En hiver, elles vont chercher leur nourriture bien en deçà de la zone de gel, tandis qu'au printemps et à l'automne, elles concentrent davantage leurs activités à la surface du sol. Les taupes étant solitaires, il est fort probable que les dommages à votre pelouse ou jardin soient causés par seulement un ou deux de ces animaux.

Les taupes mettent bas au printemps. Une portée compte de 3 à 4 petits. Les jeunes restent avec leur mère pendant environ un mois, puis commencent à creuser leurs propres galeries. Quatre à huit semaines suffisent pour qu'ils atteignent leur taille adulte. Les nouveau-nés peuvent demeurer dans les environs pendant plusieurs mois après le sevrage avant d'aller s'installer dans un territoire bien à eux. Les jeunes femelles ne se reproduiront pas avant l'année suivante.

Les taupes : Leurs activités souterraines peuvent détruire l'apparence des pelouses, des jardins, des pépinières, des parcs, des terrains de golf et des cimetières. En creusant leurs galeries juste sous la surface du sol, les taupes enlèvent le sol qui entoure les racines des plantes. Les racines non protégées sont suspendues alors dans la galerie où elles sèchent et meurent. Par leurs déplacements, les taupes peuvent également propager des maladies végétales. De plus, les galeries creusées par les taupes abritent des ravageurs encore plus nuisibles comme les souris des champs et d'autres rongeurs qui se nourrissent des racines «exposées».

Signes d'infestation

Dans leur quête de nourriture, les taupes créent un imposant réseau de galeries, nombre d'entre elles n'étant utilisées qu'une seule fois. Elles peuvent endommager les bulbes et les racines des plantes lorsqu'elles s'alimentent et creusent des galeries.